Fonds SHM012 - Fonds Edouard-Zotique Massicotte. - [18-], 1817-1943; surtout 1890-1943

Titre propre

Fonds Edouard-Zotique Massicotte. - [18-], 1817-1943; surtout 1890-1943

Dénomination générale des documents

Titre parallèle

Compléments du titre

Mentions de responsabilité du titre

Notes du titre

  • Source du titre propre: Titre basé sur le contenu du fonds.

Niveau de description

Fonds

Cote

CA M001 SHM012

Mention d'édition

Mentions de responsabilité relatives à l'édition

Mention d'échelle (cartographique)

Mention de projection (cartographique)

Mention des coordonnées (cartographiques)

Mention d'échelle (architecturale)

Juridiction responsable et dénomination (philatélique)

Date(s)

  • 1817-01-01 - ? (Production)
  • [18-], 1817-1943; surtout 1890-1943 (Production)

Description matérielle

1,32 m de documents textuels. - 4 dessins. - 3 artefacts. - 22 photographies.

Titre propre de la collection

Titres parallèles de la collection

Compléments du titre de la collection

Mention de responsabilité relative à la collection

Numérotation à l'intérieur de la collection

Note sur la collection

Nom du producteur

(1867-1947)

Notice biographique

Édouard-Zotique Massicotte est né à Montréal le 24 décembre 1867, rue Saint-Antoine Il est le fils d'Édouard Massicotte, marchand, et d'Adèle Bertrand ainsi que le frère de l'artiste et illustrateur Edmond J. Massicotte. Il fait ses études à Montréal à l'Académie commerciale du Plateau puis au Collège Sainte-Marie.

Édouard-Zotique Massicotte est avocat, archiviste, journaliste, poète et historien. Il travaille comme journaliste à L'Étendard de 1886 à 1888 tout en complétant des études en droit à l'Université Laval à Montréal. Il est reçu avocat en juillet 1895. Massicotte pratique le droit avec Camille Piché, Joseph Lussier et Germain Beaulieu mais retourne au journalisme de 1900 à 1901 pour assumer la direction du journal Le Monde illustré. Durant cette période, É.-Z. Massicotte convainc les autorités de la Cité de Sainte-Cunégonde d'ouvrir une bibliothèque pour le bénéfice des habitants de ce quartier populaire. Il fonde également la Revue populaire. En octobre 1911, Sir Lomer Gouin le nomme à la direction du Service des archives judiciaires du district de Montréal. À partir de 1912, il collabore au Bulletin des recherches historiques de Pierre-Georges Roy. Il s'intéresse aussi au folkore québécois.

Édouard-Zotique Massicotte est membre fondateur de l'École littéraire de Montréal et de la Société des Dix. Il est membre de la Société historique de Montréal, de la Société royale du Canada, de la Société d'Archéologie et de Numismatique de Montréal, de la Commission des monuments historiques de la province de Québec, de la Société de folklore de la province de Québec et de la Société Saint-Jean-Baptiste. Il est président de la Société de folklore d'Amérique et du Comité de révision du Dictionnaire généalogique Tanguay. Il a aussi rédigé plusieurs articles de revues; des monographies sur l'histoire, l'héraldique et la généalogie. Sa contribution au Bulletin des recherches historiques (organe des Archives provinciales) a été considérable et constante pendant près de quarante ans sans compter ses chroniques dans la revue Les Cahiers des Dix qu'il a co-fondée en 1935. Héraldiste à ses heures, Massicotte a conçu le sceau de cette publication.

Collectionneur d'images et de portraits, il a cumulé les documents sur divers personnages et sujets relatifs à l'histoire du Canada français et à la généalogie. Monsieur Massicotte a reçu les honneurs suivants : médaille de vermeil de la Société historique de Montréal en 1936 et médaille Tyrrell décernée par la Société royale du Canada en 1939. Il épouse Alice Godin à Trois-Rivières en octobre 1899 de qui il eut deux enfants; Jean-Maurice et Suzanne. Édouard-Zotique Massicotte est décédé subitement le 8 novembre 1947 à Montréal et fut inhumé au Cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Historique de la conservation

En décembre 2001, le fonds a été transféré par la Société historique de Montréal à Bibliothèque et Archives nationales du Québec avant d'être cédé définitivement à la Division de la gestion de documents et des archives de la Ville de Montréal à l'automne 2005. Il fait partie de la vingtaine de fonds appartenant à la Société historique de Montréal et acquis par la Section des archives de la Ville de Montréal.

Portée et contenu

Le fonds témoigne des activités et fonctions d'Édouard-Zotique Massicotte à titre d'archiviste et de son intérêt marqué pour les personnes et les événements ayant marqué l'histoire du Canada et de la Nouvelle-France. Le fonds concerne aussi sa vie personnelle (vie sociale et aspects scolaire, financier et légal) et familiale (correspondance, reçus, contrat d'assurance et documents relatifs à son ancêtre Narcisse-Pierre Massicotte). Le fonds contient principalement de la correspondance de: Élie-Joseph Auclair (prêtre); Germain Beaulieu; Charles Bellemare (prêtre); Marius Barbeau; Aegidius Fauteux; Archange Godbout (o.f.m.); Sir Lomer Gouin; Gustave Lanctôt; Alphonse de Larochelle; Ozias Leduc; Rodolphe Lemieux; Louvigny de Montigny; Gérard Malchelosse; Victor Morin; Pierre-Georges Roy; Robert Rumilly; Benjamin Sulte; Émile Vaillancourt; etc. On trouve aussi des : diplômes; factures; invitations; brevets de cléricature; de la documentation diverse; et des coupures de presse sur des personnes physiques et morales et sur des sujets particuliers (275e anniversaire de Montréal, armoiries, poèmes et chansons, etc.). Quelques documents iconographiques dont des photographies du Vieux-Montréal des années 1930 complètent ce fonds. Les séries du cadre de classement du fonds ont été établies ainsi:
1 - Familles Massicotte et Godin
2 - Édouard-Zotique Massicotte.

État de conservation

Quelques documents sont fragiles.

Source immédiate d'acquisition

Classement

Langue des documents

  • anglais canadien
  • français canadien

Écriture des documents

Localisation des originaux

Disponibilité d'autres formats

Restrictions d'accès

Délais d'utilisation, de reproduction et de publication

Instruments de recherche

Répertoire numérique.

Éléments associés


  • Le fonds Léon Trépanier et Édouard-Zotique Massicotte (P308) conservé au Centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec contient de la correspondance et de la documentation. - Bibliothèque et Archives nationales du Québec possède des documents iconographiques d'Édouard-Zotique Massicotte (voir Albums Massicotte).


  • Le fonds École littéraire de Montréal (SHM014) contient des documents d'Édouard-Zotique Massicotte à titre de membre de cette institution. - Le fonds Victor Morin (SHM016) contient de la correspondance avec Édouard-Zotique Massicotte.

Éléments associés

Accroissements

Identifiant(s) alternatif(s)

Numéro normalisé

Mots-clés - Sujets (non utilisés)

Mots-clés - Lieux (non utilisés)

Mots-clés - Nom (niveau supérieur seulement)

Mots-clés - Genre (non utilisés)

Identifiant de la description du document

Dates de production, de révision et de suppression

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Lieux associés

Genres associés