Fonds P103 - Fonds Nick Auf der Maur . - 1872-1998, surtout 1960-1998

Titre propre

Fonds Nick Auf der Maur . - 1872-1998, surtout 1960-1998

Dénomination générale des documents

Titre parallèle

Compléments du titre

Mentions de responsabilité

Notes du titre

Niveau de description

Fonds

Cote

CA M001 P103

Mention d'édition

Mentions de responsabilité relatives à l'édition

Mention d'échelle (cartographique)

Mention de projection (cartographique)

Mention des coordonnées (cartographiques)

Mention d'échelle (architecturale)

Juridiction responsable et dénomination (philatélique)

Date(s)

  • 1960-01-01 - ? (Production)
  • 1872-1998, surtout 1960-1998 (Production)

Description matérielle

9,62 m de documents textuels. - 768 documents iconographiques. - 10 enregistrements sonores. - 2 vidéocassettes.

Titre propre de la collection

Titres parallèles de la collection

Compléments du titre de la collection

Mention de responsabilité relative à la collection

Numérotation à l'intérieur de la collection

Note sur la collection

Nom du producteur

(1942-1998)

Notice biographique

Nick Auf der Maur est né le 10 avril 1942 à Montréal. Il est le fils de J. Severn et de Teresa Auf der Maur, immigrants suisses arrivés au Canada peu de temps avant le krach boursier de 1929. Il fait des études au D'Arcy McGee High School. Il se marie avec Linda Gaboriau et ils ont une fille, Mélissa. Il meurt le 7 avril 1998.

Nick Auf der Maur est journaliste et politicien. Il écrit notamment pour le quotidien The Gazette ainsi que pour le Montreal Star et le Montreal Daily News. Il travaille également pour les réseaux de radio et de télévision de Radio-Canada anglais (CBC) et pour la station de radio CJAD. En 1974, il fonde, avec Robert Keaton et d'autres militants, le Rassemblement des citoyens de Montréal (RCM) et se fait élire dans le district de Côte-des-Neiges. Deux ans plus tard, il se lance en politique provinciale. Il laisse ainsi le RCM et fonde, toujours avec Robert Keaton, l'Alliance démocratique. Défait aux élections provinciales et écarté par les militants du RCM qui refusent sa réintégration au sein du parti, il siège alors comme indépendant au conseil municipal. En 1978, il participe à la création d'un autre parti politique municipal, le Groupe d'action municipale (GAM). Il sera élu sous les couleurs de ce parti aux élections de 1978 et de 1982 dans le district de Peter McGill. En 1984, il tente une percée sur la scène fédérale en se présentant pour le Parti conservateur dans le district de Notre-Dame-de-Grâce. Cette expérience n'est guère plus fructueuse que celle tentée en politique provinciale. Lorsque le GAM disparaît en 1985, il siège de nouveau comme conseiller indépendant et est ainsi élu en novembre 1986. Il joint les rangs du Parti civique en août 1988 mais en est expulsé en novembre 1989. Quelques jours plus tard, il rejoint le nouveau Parti municipal de Montréal sous la bannière duquel il est élu en 1990. Le 12 septembre 1991, il retourne au sein du Parti civique mais le quitte en 1993. Il se présente aux élections de 1994 comme conseiller indépendant mais est battu. Chroniqueur de choc et homme engagé, Nick Auf der Maur est incarcéré lors de la Crise d'octobre de 1970, publie en 1976 l'ouvrage «Billion Dollar Games», document dénonçant les coûts liés à l'organisation des Jeux olympiques de Montréal et s'implique dans le comité du «NON» lors de la campagne référendaire de 1980.

Historique de la conservation

Le fonds a été remis à la Division de la gestion de documents et des archives par Melissa Auf der Maur, fille de Nick Auf der Maur, en vertu d'un contrat de donation en date du 9 janvier 2001.

Portée et contenu

Le fonds témoigne principalement des activités de Nick Auf der Maur sur la scène politique municipale à Montréal et de sa carrière journalistique notamment au journal The Gazette. Il renseigne également sur les élections municipales de 1974, 1978, 1982, 1990 et 1994, sur divers sujets liés à l'administration de la Ville de Montréal dont l'habitation, les projets concernant les infrastructures, le transport en commun, les taxes, la police, de même que sur la Communauté urbaine de Montréal (CUM), l'industrie du taxi, les coûts des Jeux olympiques de 1976, la crise d'octobre 1970, le débat entourant les aéroports Mirabel et Dorval, le 350e anniversaire de Montréal, le projet de construction de l'îlot Overdale, l'agrandissement du Musée des beaux-arts, Hydro-Québec, le Parti civique, le Rassemblement des citoyens et citoyennes de Montréal (RCM), le Groupe d'action municipale (GAM) et l'Alliance démocratique.
Le fonds se compose de correspondance, de coupures de presse, de rapports, de documents financiers et judiciaires, de manuscrits, d'extraits de procès-verbaux, de règlements, de revues, de dépliants, d'ouvrages, de cartes de souhaits, de photographies, d'enregistrements sonores et de vidéocassettes.

Titre basé sur le contenu du fonds.
Les documents sont en anglais et en français.

État de conservation

Le fonds est composé en grande partie de coupures de presse. Certaines sont jaunies et quelques-unes sont collées.

Source immédiate d'acquisition

Classement

Langue des documents

Écriture des documents

Localisation des originaux

Disponibilité d'autres formats

Restrictions d'accès

Certains documents ne sont pas accessibles à la consultation.

Délais d'utilisation, de reproduction et de publication

Instruments de recherche

Description sommaire et provisoire.

Éléments associés

D'autres documents concernant Nick Auf der Maur se trouvent dans le fonds du Rassemblement des citoyens et citoyennes de Montréal (P86).

Éléments associés

Accroissements

Identifiant(s) alternatif(s)

Numéro normalisé

Mots-clés - Sujets (non utilisés)

Mots-clés - Lieux (non utilisés)

Mots-clés - Nom (niveau supérieur seulement)

Mots-clés - Genre (non utilisés)

Identifiant de la description du document

Dates de production, de révision et de suppression

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Lieux associés

Genres associés