Affichage de 21 résultats

Description archivistique
Fonds Urgel-Eugène Archambault. - 16 juillet 1852 - 18 janvier 1904.
Aperçu avant impression Affichage :

20 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Fonds Urgel-Eugène Archambault. - 16 juillet 1852 - 18 janvier 1904.

  • CA M001 BM034
  • Fonds
  • 16 juillet 1852-18 janvier 1904

Le fonds porte sur les activités professionnelles d'Urgel-Eugène Archambault et, dans une moindre mesure, sur sa vie personnelle, de 1852 à sa mort. Il a notamment trait à : l'enseignement, les programmes d'études en vigueur et le fonctionnement des écoles; la gestion de l'Académie du Plateau et de l'École Polytechnique; l'éducation au Québec et la législation afférente; les critiques subies et les relations parfois houleuses vécues par les institutions d'enseignement laïques avec les autorités religieuses; la création et la gestion du fonds de pension des fonctionnaires de l'enseignement primaire; la participation à des expositions scolaires et à l'exposition universelle de Paris en 1878; l'attribution de prix scolaires. Une partie moindre du fonds porte par ailleurs sur la jeunesse, les études, les amitiés et la vie personnelle de M. Archambault, ses implications au sein de diverses associations et ses relations avec de nombreux confrères habitant la France. Constitué en majorité de correspondance reçue, le fonds témoigne notamment des relations entretenues par M. Archambault avec Gédéon Ouimet, Joseph-Adolphe Chapleau, Hospice-Anthelme Verreault, Jules Garnier, Honoré Mercier, Frederick Debartzch Monk, les évêchés de la province, le Département de l'Instruction publique et différents confrères. Il est divisé en 20 dossiers, regroupant ces lettres selon le nom du correspondant, de façon alphabétique. Ces dossiers comprennent également quelques coupures de presse. Titre basé sur le contenu du fonds. Les documents sont principalement en français. Quelques documents sont en anglais. Le fonds portait l'indication « Lot 24 » à la Bibliothèque de Montréal. Traitement et description : Nicolas Bednarz, archiviste contractuel. Supervision et coordination: Mario Robert, chef de section des archives. Le traitement du fonds et sa description ont été réalisés en janvier 2010, dans le cadre du Programme national de développement des archives (PNDA). Nous reconnaissons l'appui financier du gouvernement du Canada par l'entremise de Bibliothèque et Archives Canada.

Archambault, Urgel-Eugène

Correspondance (A) . - 21 octobre 1861-13 mars 1900

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec l'Académie Sainte-Marie (2 lettres reçues en 1861), l'Association Saint-Jean-Baptiste (6 lettres reçues entre 1882 et 1900), C. F. Audley (7 lettres reçues de ce correspondant français entre 1882 et 1887) et divers autres correspondants (Association des chevaliers pontificaux, M. Alcan, Académie des palmiers, Académie des muses santones, Frédéric Audrey, Alfred Archambault, J. Ahern, et autres personnes non identifiées).
Constituée majoritairement de lettres reçues et de quelques envois, cette correspondance porte notamment sur certains cours suivis par M. Archambault, ses relations avec quelques personnes en France, son implication au sein de diverses associations et quelques aspects mineurs de la gestion quotidienne d'institutions éducatives. Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Quelques écrits sont en anglais.

Correspondance (B) . - 3 octobre 1873-18 janvier 1904

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec H. Baudre (3 lettres reçues et une envoyée entre 1881 et 1882), A. Béchard (6 lettres reçues et une envoyée en 1893), A. Boucher (6 lettres reçues entre 1873 et 1878), M. Braun (4 lettres reçues entre 1879 et 1894), A. Brodeur (5 lettres reçues entre 1879 et 1884), Paul Bruchési (10 lettres ou documents afférents reçus ou envoyés entre 1893 et 1904), L. A. Brunet (4 lettres reçues entre 1878 et 1889) et divers autres correspondants (L. L. Billion, Emma Beaudoin, P. Bourque, M. Bouffard, M. Barthélémy, J. A. Baile, Mme Blanchet, Ellen Burke et autres personnes non identifiées).
Constituée majoritairement de lettres reçues et de quelques envois, cette correspondance est surtout émise en lien avec : certaines relations amicales et professionnelles de M. Archambault, sa participation à l'exposition universelle de Paris, les cours ou activités donnés à l'Académie du Plateau ou à l'Académie commerciale catholique, un voyage fait par un collègue en Europe, etc.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Quelques écrits sont en anglais.

Correspondance (C) . - 16 juillet 1852-24 avril 1902

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec le prêtre et ami d'enfance Raymond Caisse (5 lettres, 1859-1885), son père P. L. Caisse (24 lettres reçues de cet ancien professeur, 1852-1878), le chevalier de l'Ordre Sacré et Militaire du Saint-Sépulcre F. R. C. Campeau (13 lettres, 1883-1890), J. A. Chapleau (5 lettres, 1881-1886), A. Chatigny (2 lettres en 1878 et 1891), P. O. J. Chauveau (20 lettres, 1857-1886), J. E. Camille Christin (5 lettres en 1859), J-B Cloutier (19 lettres, 1881-1901), F. M. Cojan (3 lettres, 1882-1883), la Congrégation de Notre-Dame (15 lettres reçues de différentes sœurs, 1878-1896), le Consulat général de France (3 lettres, 1886-1888) et divers autres correspondants (H. C. Cadieux, M. Chomen, et autres).
Constituée majoritairement de lettres reçues et de quelques envois, cette correspondance est surtout émise en lien avec : certaines relations amicales et professionnelles de M. Archambault, sa jeunesse et ses études, son implication dans l'Ordre Sacré et Militaire du Saint-Sépulcre, l'exposition universelle de Paris, les institutions d'enseignement gérées, la pédagogie en vigueur. Le dossier contient deux sous-ensembles thématiques : un document dactylographié (notice biographique et souvenirs de l'abbé de Calonne, avec retranscription de son oraison funèbre), envoyé à M. Archambault en 1890, par le monastère des Ursulines, suite à une demande pour consulter les documents disparus de l'abbé; une brève correspondance en lien avec le comité de translation des restes d'Octave Crémazie.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Quelques écrits sont en anglais.

Correspondance (D) . - 23 octobre 1858-7 mars 1903

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec le collègue Edmond Dalaire (7 lettres, 1860-1892), M. Daly (5 lettres, 1880-1902), L. O. David (3 lettres, 1892-1896), P. Decaze du Département de l'Instruction publique (44 lettres, 1878-1903), A. D. Decelles de la bibliothèque parlementaire (15 lettres, 1883-1896), le collègue F. X. D. Demers, (48 lettres, 1878-1900), J. V. Desaulniers de l'Association des institutions catholiques de Montréal (2 lettres, 1896-1897), M. C. Desnoyers (17 lettres, 1870-1891), le Département de l'Instruction publique (8 lettres, 1896-1903), l'ami et collègue F. X. Desplaines (11 lettres, 1858-1861), Keville Doherty du gouvernement à Ottawa (3 lettres, 1901), le collègue Louis O. Doré (33 lettres, 1878-1901), la cousine de Mme Archambault Célina Doucet (3 lettres, 1876-1883), le confrère français P. Duployé (12 lettres, 1878-1899), le professeur Henri Duriez (14 lettres, 1888-1897) et divers autres correspondants (Mrs Dagenais, Delaire, Delpont, Desroches, Drolet, Dubail, Du Blois, Dufresne, Dupuis de Dupuis frères, etc.). Constituée majoritairement de lettres reçues et de quelques envois, cette correspondance est surtout émise en lien avec : certaines relations amicales et professionnelles de M. Archambault (tant au Canada qu'en France), sa vie personnelle, la matière académique enseignée et le fonctionnement de l'Académie du Plateau et de l'École polytechnique, d'autres institutions d'enseignement, etc. Titre basé sur le contenu du dossier. Les documents sont majoritairement en français. Plusieurs lettres sont en anglais.

Correspondance (E) . - 24 août 1870-7 février 1902

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec le prêtre de Rome J. M. Emard (3 lettres, 1879) et les différents évêques de la province de Québec (volumineuse correspondance échangée entre 1870 et 1902 avec l'archevêque de Québec, E. A. Taschereau, l'évêque de Trois-Rivières, Mgr Laflèche, l'évêque de Saint-Germain de Rimouski, Mgr Langevin, l'archevêque de Montréal, Mgr Fabre, etc.). Constituée de lettres reçues et envoyées, cette correspondance a surtout trait aux conflits ayant opposé Archambault et les autorités religieuses en place. Le dossier témoigne généralement des relations tendues entre les institutions d'enseignement laïques et religieuses. Il comporte par exemple un mémoire déposé par les enseignants laïcs auprès des autorités religieuses et diverses réfutations élaborées par Archambault suite aux critiques publiées à son sujet. Le dossier comprend également deux ensembles thématiques liés à l'Exposition universelle de Paris (nombreuses lettres envoyées entre 1877 et 1881) et à des expositions scolaires locales (1877-1880).
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Quelques lettres sont en anglais.

Correspondance (G) . - 13 septembre 1860-26 septembre 1902

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec l'écrivain Jules Garnier (6 lettres et 1 brochure, 1884-1896), le prêtre Gaudet (10 lettres, 1865-1892), le confrère Louis Giard (7 lettres, 1875-1882), le membre du département de l'intérieur à Ottawa N. J. Giroux (5 lettres, 1881-1887), Auguste Gosselin (5 lettres ou brochures, 1901-1902).
Constituée majoritairement de lettres reçues et de quelques envois, cette correspondance est surtout émise en lien avec : certaines relations amicales et professionnelles de M. Archambault, des échanges d'ouvrages littéraires et autres, certaines cérémonies ou demandes de recommandation, l'éducation au Québec et la législation afférente.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Quelques écrits sont en anglais.

Correspondance (H) . - 22 janvier 1874-11 mars 1901

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec la librairie Hachette (4 lettres, 1898-1899), le correspondant français Oscard Havard, du journal Le Monde (7 lettres, 1881-1884), le chevalier de l'Ordre du Saint-Sépulcre L. A. Huguet-Latour (33 lettres, 1880-1888) et divers autres correspondants (John Haly, Joseph Haynes, William-H. Hingston, D. C. Health & Co).
Constituée majoritairement de lettres reçues et de quelques envois, cette correspondance est surtout émise en lien avec : certaines relations amicales et professionnelles de M. Archambault, son implication dans l'Ordre du Saint-Sépulcre, des échanges d'ouvrages littéraires et de services, des demandes de paiements.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Quelques écrits sont en anglais.

Correspondance (I) . - 4 mai 1874-17 juillet 1898

Le dossier témoigne essentiellement des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec le Département de l'Instruction publique. Constituée majoritairement de lettres reçues et de plusieurs envois, cette correspondance est surtout émise en lien avec : la création et la publication du Journal de l'Instruction publique (1889-1898: subventions, conditions d'impression, demandes, paiements, etc.); les programmes d'études en cours et les règles des admissions scolaires; les lois et règlements reliés à l'enseignement; les droits des enseignants; le fonds de retraite des professionnels de l'enseignement et la nouvelle législation à ce sujet; les multiples activités menées par la Commission administrative du fonds de pension des fonctionnaires de l'enseignement primaire (dont fait partie Archambault), etc. Le dossier est ainsi subdivisé: relations avec l'Institut canadien français (1877-1879); Instruction publique (1874-1893); Journal de l'Instruction publique (1889-1898); Instruction publique et fonds de pension des fonctionnaires (1880-1886, 1885-1887, 1887-1891 et 1891-1898).
Il comprend des retranscriptions de lois, de requêtes, de mémoires. Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Plusieurs écrits sont en anglais.

Correspondance (J) . - 6 mai 1872-8 juin 1903

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec l'employé O. R. Jacques (5 lettres, 1887-1895), l'enseignant parisien Claudio Jannet (7 lettres, 1884-1889), M. Jetté (5 lettres, 1883-1900) et divers autres correspondants (Mrs Jasmin, Joy, Jolicoeur et le Journal d'hygiène populaire). Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec des échanges d'ouvrages littéraires ou autres, des demandes de traitement ou de congé, des souhaits et remerciements.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont en français.

Correspondance (K) . - 30 janvier 1861-22 juillet 1898

Le dossier témoigne essentiellement des attaques portées contre Urgel-Eugène Archambault en 1893, par un correspondant anonyme signant "K". Ce dernier a publié dans le journal True Witness diverses attaques à l'encontre de M. Archambault avant de se voir censuré, suite à diverses pressions.
Le dossier comprend notamment une lettre fort critique adressée à Archambault, faisant état de plusieurs griefs, entre autres au sujet des rapports entretenus par les enseignants et gestionnaires francophones avec leurs confrères anglophones. Le dossier comporte par ailleurs quelques lettres (1861-1898), envoyées par divers correspondants, dont le sulpicien Henry Kavanagh.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont en français et en anglais.

Correspondance (L) . - 18 mars 1873-9 juillet 1903

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec A. D. Lacroix, collègue ayant travaillé entre autres au Bureau des examinateurs et comme principal à l'École Montcalm (24 lettres, 1881-1903), le professeur Lambert de Roode (7 lettres, 1897-1900), le naturaliste A. Lechevalier (8 lettres, 1879-1883), le bijoutier Lemoine fils (4 lettres, 1884), le graveur parisien Gustave Leroux (45 lettres, 1878-1897), le fonctionnaire Lesage (6 lettres, 1879-1891), l'Inspectrice générale honoraire des Écoles maternelles en France, Marie Loisillon (5 lettres, 1882-1886) et divers autres correspondants (Leblanc, Lesage (curé), Lagacé, Laitch, etc.).
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec : des articles et publications; des souhaits, invitations et remerciements; des recommandations; la gestion d'établissements scolaires et de matériel didactique; des échanges de nature professionnelle ou amicale, au Québec comme en France; des cérémonies commémoratives, etc.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont en français.

Correspondance (M) . - 21 novembre 1877-24 octobre 1903

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec : le professeur de l'Académie du Plateau, J. A. Manseau (5 lettres, 1879-1887); Pierre Margry, du Ministère de la Marine et des Colonies de France (10 lettres, 1878-1887); M. McGown (4 lettres, 1881-1887); l'inspecteur d'écoles McMahon (13 lettres, 1880-1886); le fils de Jean-Baptiste Meilleur, A. A. Meilleur (2 documents, 1878); Honoré Mercier (3 lettres, 1883-1889); l'inspecteur d'écoles J. N. Miller (19 lettres, 1883-1903); Frederick Debartzch Monk (une soixantaine de lettres, 1881-1898); Edward Murphy (21 lettres, 1877-1892); le membre du Conseil de l'Instruction publique Peter Sarsfield Murphy (21 lettres, 1880-1892); l'historien, journaliste et bibliothécaire Ernest Myrand (5 lettres, 1887-1894) et divers autres correspondants, dont J. E. Morin, président de la Chambre de commerce, et le Musée pédagogique.
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec : l'éducation et les programmes d'études existants; la gestion de certaines institutions d'enseignement; des souhaits et remerciements divers; des envois d'ouvrages littéraires et didactiques; des échanges de nature professionnelle ou amicale, au Québec comme en France; le fonds de pension des enseignants; divers avis juridiques, etc.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Plusieurs lettres sont en anglais.

Correspondance (N) . - 7 octobre 1881-2 avril 1898, surtout 1881-1882

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec M. Nantel, prêtre et supérieur du Séminaire de Ste Thérèse, et M. Nantel, enseignant puis inspecteur d'écoles.
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance exprime essentiellement certaines condoléances, des remerciements et divers souhaits.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont en français.

Correspondance (O) . - 19 mai 1870-29 décembre 1903

Le dossier témoigne essentiellement des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec Gédéon Ouimet, homme politique, surintendant du Bureau des études, puis du Département de l'Instruction publique.
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette volumineuse correspondance découle dans un premier temps des liens professionnels existant entre les deux interlocuteurs : activités administratives et gestion des institutions d'enseignement, gestion financière, administration du matériel didactique, programme d'études, participation à l'exposition universelle de Paris, expositions scolaires, hommage en lien avec la retraite de M. Ouimet, etc. Elle comporte par ailleurs une dimension plus personnelle et amicale: vœoeux, invitations, envois, cadeaux, éducation des enfants, aléas de la vie, anecdotes familiales, etc. Quelques lettres d'autres membres de la famille Ouimet, dont Gustave Ouimet, sont incluses. Le dossier comprend par ailleurs quatre lettres (1886-1893) reçues d'autres correspondants, dont l'abbé P. F. O'Donnell.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Une lettre est en anglais.

Correspondance (P) . - 13 avril 1874-31 août 1903

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec : la papauté (1 lettre envoyée et de la documentation, 1884-1888); C. O. Perrault, du Consulat de France à Montréal (5 lettres reçues, 1883-1886); Raymond Préfontaine (1 lettre, 1902); le confrère A. Primeau (4 lettres, 1882-1898); l'Abbé Léon Provencher (2 lettres, 1879-1883) et divers autres correspondants, dont Clément Payens et J. B. Paquet.
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec : des demandes d'emploi; une demande de bénédiction pour l'institution et les enseignants laïques; les opinions politiques de M. Archambault; les règlements scolaires et la gestion académique; l'enseignement de l'histoire naturelle. Le dossier comprend par ailleurs un sous-ensemble thématique portant sur le Prix Peter S. Murphy (1874-1903, délibérations et résolutions menant à la création de ce prix, correspondance reçue et envoyée en lien avec son attribution par la Commission des écoles catholiques de Montréal, bénéficiaires des bourses). Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Plusieurs lettres sont en anglais.

Correspondance (R) . - 26 juillet 1867-15 novembre 1902

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec : le Comte de Fontaine de Resbecq, confrère parisien travaillant au gouvernement français (40 lettres, 1878-1902); Elson Rexford, collègue du Département de l'Instruction publique (5 lettres, 1883-1890); le prêtre de Saint-Sulpice V. Rousselot (11 lettres, 1878-1889) et divers autres correspondants, dont W. Reynolds, J. B. Rolland, René Ravaux et Arthur Ricard.
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec : divers aspects de la vie professionnelle (enseignement) et personnelle des correspondants (famille, deuils, etc.); la ville de Montréal et certains de ses aspects; quelques écoles parisiennes et leur fonctionnement en 1867; des échanges d'ouvrages littéraires et autres.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Plusieurs lettres sont en anglais.

Correspondance (S) . - 23 mai 1865-Janvier 1902

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec : Paul Schwaeblé, directeur de l'École supérieure de Commerce de Paris (12 lettres 1879-1896); E. Simay, ami et fonctionnaire (33 lettres, 1865-1893) et divers autres correspondants, dont plusieurs soeurs, V. A. Santoine, évêque de Valleyfield , C. V. Sorin (p. s. s.), la Société de Géographie, et l'archevêché de Saint-Boniface.
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec : divers aspects de la vie professionnelle (éducation) et personnelle des correspondants; des échanges d'ouvrages littéraires et autres; certains souvenirs de l'Académie du Plateau par un ancien professeur; des remerciements d'un élève; des recommandations; des questions académiques.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont majoritairement en français. Quelques lettres sont en anglais.

Correspondance (T) . - 20 août 1867-7 mai 1900

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec divers correspondants, dont le ministère des Travaux publics, J. P. Tardivel, rédacteur de La Vérité, le ministre L. O. Taillon, M. Tétreault, M. Turgeon, et autres.
Constituée majoritairement de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec : un article diffamatoire paru au sujet des écoles catholiques dans le Star de Toronto; la nomination d'un commissaire d'écoles; divers aspects de la vie professionnelle (éducation) et personnelle des correspondants.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont en français.

Correspondance (U) . - 22 novembre 1876-23 janvier 1902

Le dossier témoigne des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec l'Université Laval et l'Union des commis marchands de Montréal.
Constituée de lettres reçues, cette correspondance est notamment émise en lien avec : les nominations officielles de M. Archambault (Professeur à la Faculté des Arts, Principal de l'École polytechnique, Gouverneur de l'Université Laval à Montréal); divers services rendus à l'Union des commis marchands de Montréal et autres.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont en français.

Correspondance (V,W) . - 31 mars 1869-14 octobre 1898

Le dossier témoigne essentiellement des relations entretenues par Urgel-Eugène Archambault avec son ancien professeur, le prêtre et historien Hospice-Anthelme Verreault.
Constituée de lettres reçues, cette volumineuse correspondance reflète plusieurs aspects de la vie professionnelle et personnelle des interlocuteurs. Le dossier comprend par ailleurs quelques lettres envoyées par divers autres correspondants, dont messieurs Vallon et Valade.
Titre basé sur le contenu du dossier.
Les documents sont en français.